La CFTC américaine accuse BitMEX de violation des règles

la Commission américaine des contrats à terme sur matières premières (CFTC) a annoncé qu’elle a déposé une plainte contre BitMEX, devant un tribunal du district sud de New York.

La CFTC passe à l’action


Selon un communiqué officiel publié aujourd’hui sur le site de la CFTC, ce développement est dû à la violation par BitMEX des règles de la commission, notamment l’exploitation d’une bourse non réglementée et le non-respect des exigences en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et du KYC.

L’enregistrement d’une plateforme et la mise en œuvre des procédures KYC et AML sont les principaux moyens adoptés par la CFTC pour protéger les citoyens américains contre les malfaiteurs, note le régulateur.

La plainte

La Commission a également porté plainte contre les propriétaires de BitMEX, dont Arthur Hayes, Ben Delo et Samuel Reed, pour leur rôle dans la création des différentes entreprises qui exploitent la plate-forme.

Jusqu’à présent, le trio a été inculpé devant un tribunal de district de New York pour violation de la loi sur le secret bancaire.

La CFTC a déclaré qu’elle se concentrait sur l’élimination des activités illégales sur son marché des produits dérivés, afin de renforcer l’intégrité du secteur et de créer une voie pour le lancement de nouveaux produits.

Heath P. Tarbert, président de la CFTC, a commenté le développement en disant

Les actifs numériques sont très prometteurs pour nos marchés de produits dérivés et notre économie. Pour que les États-Unis soient un leader mondial dans ce domaine, il est impératif que nous éradiquions les activités illégales comme celle alléguée dans cette affaire.


La CFTC demande des sanctions civiles, ainsi que des mesures correctives de la part de BitMEX. La commission a également demandé que les activités de la plateforme, telles que la négociation et l’enregistrement de nouveaux utilisateurs aux États-Unis, soient interdites.

Me suivre