Toyota collabore avec DeCurret pour développer sa monnaie numérique

Toyota Systems, la branche informatique de Toyota Motor Corporation, collabore avec le bureau de change japonais DeCurret pour développer une monnaie numérique de marque Toyota, selon une annonce officielle du 26 octobre.

Ce projet pilote à grande échelle impliquera 2 500 employés de Toyota Systems. La plate-forme permettra de payer les prestations en monnaie numérique.

Selon l’annonce, les employés participants pourront échanger la monnaie numérique contre des points d’avantages ou des cadeaux provenant d’un catalogue. Toyota Systems a indiqué que la monnaie numérique ne peut pas être échangée contre des yens japonais.

Le nouveau projet pilote utilise la plateforme propriétaire de DeCurret, basée sur la blockchain, pour l’émission et la gestion des devises numériques. Le pilote testera l’extensibilité d’un modèle de pair à pair sur la blockchain ainsi que les questions commerciales liées aux paiements à un grand groupe de personnes.

Toyota explore activement le secteur des chaînes de paiement, en créant son propre laboratoire de chaînes de paiement Toyota en mars 2020. L’automobile a rejoint le consortium R3, une alliance industrielle majeure, en 2016.

Toyota n’est pas le seul constructeur automobile à expérimenter la blockchain et la cryptomonnaie. Début octobre, BMW Corée a annoncé qu’elle serait la première succursale du groupe BMW à mener un essai de blockchain à jetons qui devrait être lancé d’ici la fin de 2020. En septembre 2020, le constructeur de voitures de luxe Groupe Renault a piloté son projet blockchain destiné à faciliter la certification de conformité des pièces de véhicules.

Me suivre